Le raconte-tapis
d'après "De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête",
de Werner Holzwarth et Wolf Erlbruch, Ed Milan

De sa conception à sa réalisation...

Inspiré par un album jeunesse, une histoire, l'artiste plasticien imagine et dessine son futur raconte-tapis en mettant en scène, sur une même surface, tous les éléments importants de l'histoire. Cette première étape, qui comprend également le patron des personnages de l'histoire, est réalisée en respectant le style des illustrations et la cohérence de la structure narrative (bien que parfois une scène ou une autre de l'histoire ne soit pas représentée sur le raconte-tapis, pour que le retour vers le livre reste indispensable)...

Raconte-tapis d'après "Le bonhomme de pain d'épices" de Kent, Ed. du Sorbier

Son projet bien esquissé, l'artiste prépare soigneusement sa palette de tissus (couleurs, textures, motifs imprimés...), toujours dans l'esprit des illustrations. La base à grandeur réelle de son raconte-tapis prend forme... C'est maintenant le moment de la découpe et de l'assemblage - la couture - des matériaux textiles. Puis vient le temps de la mise en volume, par rembourrage, des personnages et des divers éléments correspondant à son projet: habitations, chemins, collines, arbres, buissons...


Et de "fil en aiguille" un raconte-tapis voit le jour... Une grande base-décor qui sera installée au sol et servira d'espace narratif au conteur - ou à l'enfant - pour y faire évoluer les personnages de l'histoire: un moment de partage et de découverte qui met en valeur l'album jeunesse auquel le raconte-tapis est apparenté.